Mobilisation communautaire contre EBOLA par PPSSP

S’attachant au l’Aide-mémoire de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS :N°103 d’Avril 2014), le Programme de Promotion des Soins de Santé Primaires (PPSSP en sigle) s’accorde aux efforts du Gouvernement de la RD Congo et des organisations humanitaires en place pour mobiliser les communautés aux mesures de prévention et de lutte contre la survenue de la fièvre hémorragique à virus Ebola à l’Est de la RDC.
I. CE QUE CHACUN DE NOUS EST TENU A CONNAITRE AU SUJET DU VIRUS EBOLA
1.1. Principaux points
 La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme.
 On enregistre au cours des flambées un taux de létalité pouvant atteindre 90%.
 Les flambées épidémiques surviennent principalement dans les villages isolés d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, à proximité des forêts ombrophiles tropicales.
 Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.
 On pense que des chauves-souris frugivores, de la famille des ptéropidés, sont les hôtes naturels du virus Ebola.
 Les personnes gravement malades ont besoin de soins intensifs de soutien. Il n’existe pas de vaccin ou de traitement spécifique homologué, que ce soit pour l’homme ou pour l’animal.
1.2. Historique de la maladie
Le virus Ebola est apparu pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola , c’est de là qu’est venu le nom de la maladie.
Le genre Ebolavirus est l’un des trois appartenant à la famille des filoviridés (filovirus), aux côtés des genres Marburgvirus et Cuevavirus. Il compte cinq espèces distinctes:
 Ebolavirus Bundibugyo (BDBV);
 Ebolavirus Zaïre (EBOV);
 Ebolavirus Reston (RESTV);
 Ebolavirus Soudan (SUDV);
 Ebolavirus Forêt de Taï (Taï Forest TAFV).
Contrairement à RESTV et TAFV, BDBV, EBOV et SUDV ont été associés à d’importantes flambées de maladie à virus Ebola en Afrique. L’espèce RESTV, que l’on trouve aux Philippines et en République populaire de Chine, peut infecter l’homme, mais on n’a jamais signalé jusqu’à présent de cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.

Télécharger la version complète : Mobilisation communautaire contre EBOLA par PPSSPMobilisation communautaire contre EBOLA par PPSSP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.