Le PPSSP et les Objectifs du Millénaire pour le Développement

Il est confirmé au niveau international  que les OMD ne seront pas atteints à l’an 2015 en RDC.  Une reconduction au terme de 2020 a déjà été sollicitée.  Même si les indicateurs des OMD n’ont pas été réalisés, PPSSP veut à travers les lignes qui suivent montrer à ses partenaires les actions conduites dans son plan stratégique 2009 – 2014  au niveau local pour contribuer à l’atteinte de ses objectifs. Les mêmes actions sont prévues dans le plan stratégique futur (2015 – 2019) pour le quel nous sollicitons l’appui et l’engagement de vous tous.

Objectif 1 : Eradiquer l’extrême pauvreté et la faim

But 1 : Réduire de moitié la proportion de personnes ayant des revenus inférieurs à 1 dollar     par jour, d’ici          à 2015.

Par ses activités promotionnelles et préventives, le PPSSP contribue à la réduction des incidences de certaines maladies dans son rayon d’action ; par ricochet, les dépenses qu’aurait pu faire la population pour les soins  curatifs sont  affectées pour la réduction de la pauvreté et la  faim.

Pour les VVS, l’organisation procure des AGR (Activités génératrices des recettes) à travers les Kits de sortie reçus mais aussi le PPSSP apporte son appui aux CCP (Centre Communautaire Polyvalent) pour l’apprentissage des petits métiers et la commercialisation des produits fabriqués par les membres eux mêmes.

Le PPSSP met en place et accompagne des groupes communautaires  (Centre Communautaire Polyvalent CCP, noyaux, Association Villageoise d’Epargne et de Crédit, AVEC ou VSLA) qui contribuent à l’autonomisation financière de la femme.

But 2 : Réduire de moitié la proportion de personnes souffrant de la faim d’ici à 2015.

            Le projet de nutrition à base communautaire, (NAC) procure à la population une sécurité alimentaire, outre la lutte contre la malnutrition qui est l’un des thèmes phares de sensibilisations au PPSSP.

Objectif 2 : Mettre en œuvre une éducation primaire universelle

But 3 : S’assurer que d’ici à 2015, les enfants du monde entier, tant garçons que filles, pourront suivre un cycle complet d’école primaire.

Pour ce 3e  but, l’organisation y contribue en  payant les frais de scolarité des enfants victimes de violences sexuelles de son rayon d’action.

Objectif 3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’émancipation féminine

But 4 : Eliminer la disparité entre les sexes dans l’éducation primaire et secondaire, de             préférence avant 2005 et à tous les niveaux de l’éducation d’ici à 2015.

Connaissant que l’éducation ou l’instruction contribue à la protection de l’être humain l’organisation, dans son projet de Protection, sensibilise les parents à donner la même chance aux  garçons comme aux filles pour suivre les études tant au niveau primaire que secondaire.

 Les activités génératrices de revenues, celles d’encadrement des groupements féminins et celles d’alphabétisation organisées dans les CCP (Centre Communautaire Polyvalent) avec l’appui du PPSSP contribue à l’épanouissement des femmes bénéficiaires.

Par ailleurs, l’approche  genre est l’un des thèmes transversaux du PPSSP dans toutes ses activités en faveur de la communauté. A travers ses projets, PPSSP tente de rendre  les hommes et les femmes  capables de  vaincre les violences sexuelles basées sur le genre.

Lors du recrutement de son personnel, le PPSSP donne autant de chance aux hommes et aux femmes. Les postes de responsabilités sont accordés sur base des compétences et non de sexe des agents. 40% du staff actuel au PPSSP est constitué des femmes et sa  direction exécutive  est présentement assurée par une femme.  

Objectif 4 : Réduire la mortalité infantile

But 5 : Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans.

Le paludisme étant la première cause de mortalité parmi les enfants de moins de 5 ans, dans notre pays actuellement, pour contribuer à la réduction de ce taux, la distribution des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides, MII est un des moyens efficace utilisé par l’organisation dans le rayon d’action ciblé par le programme. Des antipaludéens sont aussi rendus disponibles par le PPSSP dans les structures sanitaires ciblés.

Par ailleurs, le PPSSP  met à la portée du personnel soignant des FOSA (Formation Sanitaire) des cartes graphiques permettant le suivi de croissance des enfants, à travers des CPS (la consultation préscolaire).

Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle

But 6 : Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle.

Le taux de  mortalité maternelle étant très élevé dans notre pays le PPSSP mène trois activités pour contribuer à sa  réduction, notamment :

  • la mise à la disposition des FOSA de certains outils tels que : des cartes de Consultation Prénatale (CPN) pour des femmes enceintes, des partogrammes pour un bon suivi de femmes lors de travail à la maternité ;
  • la mise à disposition des FOSA des différents kits dont : le kit individuel d’accouchement, kit d’accouchement d’urgence, le test VIH, le kit PTME, le kit PEP, des médicaments génériques, ainsi que de kits de prise en charge correcte des femmes lors de l’accouchement ;
  • le renforcement des capacités du personnel de santé en SONU (Soins Obstétricaux Néonataux d’Urgences) pour l’amélioration des services de santé de la reproduction

Objectif 6 : Combattre le VIH, la malaria et d’autres maladies

But 7 : Avoir arrêté et commencé à renverser la propagation du VIH d’ici à 2015

Les activités de lutte contre le  VIH/SIDA menée par l’organisation sont d’ordre préventif, promotionnel et curatif. Il s’agit de :

  1. Prévention
  • Dépistage conseil initié par le prestataire (DCIP)
  • Dépistage des volontaires aux services CDV et PTME
  • Renforcement des capacités des prestataires et membres des communautés dans la lutte contre le du VIH
  • Approvisionnement en tests et préservatifs dans les structures sanitaires ciblés
  • Prise en charge des cas de viol avant 72h dans les structures ciblées
  1. Promotion
  • Sensibilisation communautaire à la CPN dans les églises, écoles, réunion des associations sur les voies de transmission et prévention du VIH/SIDA ;
  • Diffusion des émissions radio sur les facteurs des risques, voies de transmission, prévention et vulgarisation de la loi N°08/011 du 14 Juillet 2008 portant protection des PVV ;
  1. Curatifs
  • Approvisionnement de structures sanitaires ciblées en cotrimoxazole pour traitement des infections opportunistes des PVV non éligibles aux ARV ;
  • Traitement des femmes enceintes avec des ARV pour prévenir la transmission de la mère à l’enfant ;
  • Traitement des cas éligibles sous ARV

But 8 : Avoir arrêté et commencé à renverser l’incidence de la malaria et autres graves            maladies d’ici à 2015

         La distribution des MII,  la promotion et la prise en charge médicale des malades du paludisme à travers les FOSA sont là des actions que même l’organisation pour contribuer au renversement de l’incidence du paludisme.

Pour les autres maladies graves comme le cholera, la fièvre hémorragique d’Ebola, la sensibilisation communautaire, la fourniture en eau potable et l’assainissement sont les principales activités que mène  le PPSSP.

Objectif 7 : S’assurer de la soutenabilité environnementale

But 9 : Intégrer les principes de développement durable dans les politiques et les programmes
nationaux et stopper la perte des ressources environnementales.

En demandant aux FOSA d’économiser les peu des fonds obtenu à l’issue de vente de MII, PPSSP les stimuler à économiser pour  les aider à renouvelle leurs stocks de MII au-delà de la période couverte par le projet.

Par ailleurs, le PPSSP a l’observatoire de changement climatique pour la partie méridional de la province du Nord Kivu, soit l’étendue allant de Kanyabayonga  à l’extrême Nord , à la limite avec la province Orientale, notamment à  Eringeti. De ce fait, il alerte et sensibilise les habitants de cette partie du Nord Kivu à la protection de l’environnement en plantant des arbres.

En outre, à travers ses activités « Enfants pour Enfants », le  PPSSP sensibilise  les Ecoles  à protéger leur l’environnement en  plantant des arbres ; et dans les FOSA, il construit des incinérateurs pour la destruction des déchets biomédicaux ainsi que  des fosses à placenta.

But 10 : Diminuer de moitié, d’ici à 2015, la proportion de personnes n’ayant pas accès           durable à l’eau potable.

         Dans les cinq axes d’intervention du PPSSP, l’Eau l’Hygiène et l’Assainissement, EHA constitue son cheval de bataille. L’organisation aménage des sources d’eau potable, construits des puits, fait de mini et des grandes adductions d’eau dans son rayon d’action, pour accroître la couverture en eau potable des populations ciblées. Dans sa stratégie d’intervention, l’organisation s’assure que les capacités des acteurs locaux sont suffisamment renforcées pour assurer la pérennisation des ouvrages construits.

But 11 : D’ici à 2020, avoir réalisé un progrès significatif dans la vie d’au moins 100 millions

         D’habitants des quartiers pauvres.

         Par ses activités promotionnelles et préventives, le PPSSP contribue à la réduction des incidences de certaines maladies dans son rayon d’action ; par ricochet, il améliore la vie des habitants de son rayon d’action en les éduquant pour construire de bonnes latrines à travers la stratégie de village et écoles assainis.

Objectif 8 : Développer un partenariat mondial pour le développement

Alors que les sept premiers objectifs sont centrés sur des changements pouvant être mesurés dans les pays en développement, ils ne peuvent pas être atteints sans l’objectif 8 : la création d’un partenariat mondial pour le développement. Le succès de l’objectif 8 dépend de l’engagement des responsables politiques dans les pays industrialisés à transformer leurs promesses en actions.

But 12 : Continuer à développer un système fondé sur une réglementation, ouvert, prévisible, non discriminatoire, commercial et financier comprenant un engagement pour une   bonne gouvernance, le développement et la réduction de la pauvreté, sur le plan national comme sur le plan international.

A travers le partenariat avec les organisations non-gouvernementales et les églises de partout dans le monde, le PPSSP contribue tant soi peu au développement et à la réduction de la pauvreté sur le plan national en donnant de l’emploi aux fils et filles de la RD Congo.

Les buts 13, 14, 15,17 et 18 ne concernent  pas le PPSSP.

But 13 : Accéder aux besoins spécifiques des pays les moins avancés, incluant un accès hors       taxes et quotas pour leurs exportations ; alléger la dette pour les pays pauvres très        endettés avec annulation de la dette bilatérale ; et une aide publique au développement plus généreuse pour les pays s’engageant à réduire la pauvreté.

 But 14 : Accéder aux besoins spécifiques des états en développement enclavés et des petites îles.

But 15 : Traiter globalement le problème de la dette des pays en développement par des        mesures nationales et internationales afin de rendre leur dette soutenable à long terme.

 But 16 : En coopération avec les pays en développement, développer et mettre en œuvre des

         Stratégies de travail décent et productif en faveur des jeunes.

 Grâce au financement des partenaires internes et externes, le PPSSP  dans tout son rayon d’action donne de l’emploi aux jeunes gens non scolarisés en leur apprenant le métier  de maçon, susceptible de les rendre productifs et les  aider à être utiles à leur communauté de base.

But 17 : En coopération avec les industries pharmaceutiques, donner accès, à prix abordable, à des Médicaments essentiels aux pays en développement.

 But 18 : En coopération avec le secteur privé, rendre disponibles les bénéfices des nouvelles

Technologies, particulièrement de l’information et des communications.

Télécharger la version complète en pdf : Le PPSSP et les Objectifs du Millénaire pour le Développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.