NOS DOMAINES D'INTERVENTION

QUELQUES UNS DE NOTRE STAFF

MOSIKA DIEU MERCI
Directeur Exécutif Adjoint

Appui la Directrice sur les activités de l’organisation.

Ir.Alphonse B.
Informaticien

Support aux activités informatiques.

SIKULI B. Micheline
Directricé Exécutive

Coordonne les activités de l’organisation.

Isaac SIVASIMIRE
CDF

S’occupe des activités financières de l’organisation.

NOS PARTENAIRES

Pour réaliser notre mission d’appui à la population de nos rayons d’actions, nos partenaires nous appui financièrement, matériellement,…..

NOS PUBLICATIONS

TÉMOIGNAGES DE NOS BÉNÉFICIAIRES

Quelques Histoires de succès

PROJET VSLA

Octobre 2013 : Changement des comportements des hommes

Chaque homme a commencé à transporter un bananier en revenant de son champ et le planter dans sa parcelle. Aujourd’hui ils sont tous reconnaissants au projet Ushindi qui vient d’apporter un changement dans le milieu.

Télécharger l’entièreté du document : ISTOIRE DE SUCCES ANNEE 4 A PARTIR D’OCTOBRE 2013

HISTOIRE DE SUCCES PROJET PPSSP USHINDI

Le renforcement de capacité de la communauté est très capital car il brise l’ignorance qui règne au sein de la population et apporte un changement de comportement de cette dernière.
Lors de la formation des leaders communautaires sur le genre et la justice, une participante ayant suivi le message sur l’héritage a avoué son ignorance et comme elle avait un enfant de moins de 90 jours, elle s’est dirigée immédiatement à l’Etat civil de la place pour que son enfant soit enregistré.
Grace au renforcement de capacité l’enregistrement des enfants à l’Etat civil, l’effectif a augmenté dans la zone de santé de Lolwa et Komanda de 0 cas au mois d’Avril 2012 à 87cas au mois de juin 2012, car l’officier de l’Etat civil est lui-même membre du noyau Ushindi. Il sensibilise la communauté et celle-ci l’écoute avec intérêt et les résultats s’observent, Télécharger : HISTOIRE DE SUCCES PROJET PPSSP USHINDI

 

Histoire de succès VIH SIDA

Je réponds au Nom de KAVIRA VAGHENI Sylvie, suis une femme leaders, mariée et engagée dans le ministère de l’évangélisation de la Bonne Nouvelle du Christ dans la 3ème Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique (CBCA), ainsi que la lutte contre le VIH/Sida à Aloya. 
C’est depuis 4 ans maintenant que je sers le Seigneur dans un regroupement des Femmes de Bonne Nouvelle où nous nous rassemblons régulièrement avec certaines des personnes vivant avec le virus du Sida connues.
Je dois l’avoué qu’avant les interventions du PPSSP en matière du VIH/SIDA ici à Aloya, j’ai été parmi les personnes qui ont plus discriminé et porté un jugement négatif à l’endroit des PVV, les considérants comme incrédules et pécheurs, car pour moi, le SIDA signifiait Je réponds au Nom de KAVIRA VAGHENI Sylvie, suis une femme leaders, mariée et engagée dans le ministère de l’évangélisation de la Bonne Nouvelle du Christ dans la 3ème Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique (CBCA), ainsi que la lutte contre le VIH/Sida à Aloya. Télécharger : Histoire de succès VIH SIDA

Histoire d'une vie changée Mangina

A Travers cette historiette, une jeune dame appelée AK, habitant l’aire de santé de Mangina, en zone de santé de Beni, raconte son expérience : On m’appelle AK, une de 7 enfants d’une veuve, déplacés de guerre de l’Ituri sur l’axe Mambasa depuis 8 ans.
J’ai perdu mon père par manque de soins adéquats, car recommençant la vie dans un nouveau milieu, où nous étions mal connus et tous maladifs pour beaucoup de jours.
Deux ans après, notre fils cadet a été gravement malade, et finalement il a trouvé la mort quelques jours après. J’ai fort perdu le goût de la vie et j’ai aidé ma mère veuve de son état pour encadrer mes petits frères. La vie de concubinage a été vraiment mon activité principale pour avoir un peu d’argent au point où maman avait de difficultés à me prodiguer des conseils et rarement j’allais à l’église pour prier, car j’ai déjà un fils dans cette aventure de sexualité !

Télécharger : 

 

PPSSP_Histoire de succès ZS Mweso Juillet 2015

Les femmes et les filles se réveillent à 4heures du matin parcouraient une distance de plus d’un kilomètre avant d’atteinte le point d’eau le plus proche. Le temps d’attente est estimé à 3 heures avant afin d’obtenir juste un bidon d’eau de 20 litres. Selon le rapport annuel de 2013 de ladite zone de santé, la couverture en eau (potable ou pas) est estimée à moins de 50%.
Le rapport annuel 2014 de la même zone indique que cette situation avait comme conséquence la recrudescence des maladies d’origines hydriques (deuxième cause de la consultation après le paludisme).

Mme Brigitte Kombozi en ZS de Kamango en Territoire de Beni

Mme Brigitte Kombozi en ZS de Kamango en Territoire de Beni (après la mise en oeuvre du projet d’urgence avec appui financier de Tear Fund): Une maman dans un village en zone de santé de Kamango, à la fin d’une sensibilisation au bénéfice des ménages nous a signifié : « depuis ma naissance, toute ma famille n’utilise que l’eau de rivière pour la boisson et autres activités ménagères. En plus, je constate toujours que pendant la période de maladies diarrhéiques dans mon village, c’est toute ma famille qui est toujours atteinte et aussi toutes les familles vivant le long de la rivière avaient des épisodes réguliers de diarrhées. Mais, tous les villageois et moi attribuions ces maladies diarrhéiques à la sorcellerie et/ou au mauvais sort. Par ce fait, notre chef lançait dans le village, avenue par avenue un communiqué en ce terme: « s’il y a quelqu’un qui est responsable de ce mauvais sort dans le village qu’il n’a qu’à cesser si non les vieux sages S’occuperont de lui, oubliant que la cause de la maladie n’était que la consommation d’une eau contaminée ».

Quelques photos de nos realisations